ECHOGRAPHIE-DOPPLER

L’échographie est une technique d’imagerie médicale qui tient une place importante et croissante dans les explorations non invasives de l’organisme.

Elle permet souvent un diagnostic rapide et précis, sans préparation particulière (intérêt en urgence) et avec une totale innocuité (pas d’irradiation, pas d’injection de produit de contraste). C’est un examen qui peut être répété sans crainte.

Les inconvénients sont rares et on parlera plutôt des limites de l’examen : il existe des gens plus ou moins photogéniques, il en est de même pour l’échographie, il n’est pas toujours possible d’obtenir des images de parfaite qualité dans certaines circonstances.

Couplée aux techniques Doppler (utilisant aussi des ultrasons)  il est possible d’étudier les flux sanguins dans les artères et les veines, dans les organes ou dans les tumeurs, sous forme spectrale et/ou en couleur (les flux sanguins sont colorés différemment à l’écran, selon le sens et la vitesse de circulation).

L’échographie permet d’explorer presque tous les organes qu’ils soient superficiels (thyroïde, sein, testicule, tendon, muscle) ou profonds (foie, vésicule biliaire, pancréas , rein, vessie … mais aussi foetus).

  •  Comment se passe un examen échographique ?

Un gel (un peu froid !) est étalé sur la peau sur la partie du corps que l’on veut examiner. Le gel permet de supprimer la présence d’air entre la sonde et la peau (l’air empêche toute transmission des ultrasons même en quantité minime). Un gel stérile est parfois utilisé (plaie, cicatrice d’une opération récente ).

La réalisation d’une échographie abdominale impose un jeûne d’au moins 4 heures avant l’examen.

L’exploration échographique du pelvis (le « bas ventre », sous l’ombilic) nécessite une réplétion vésicale. Une vessie remplie peut ainsi être analysée (polype, calcul ) tout comme les organes situés en arrière, (utérus, ovaires chez la femme, prostate chez l’homme) car l’urine dans la vessie se comporte comme une poche liquidienne qui va conduire les ultrasons et permettre de voir  » au travers  » de façon optimale.

On vous demandera de boire 1 litre d’eau 2 heures avant l’examen et de ne pas uriner dans l’intervalle.

Menu