IRM

L’IRM est schématiquement un gros aimant engendrant un champ magnétique (absence de rayon X).
Les pacemakers (stimulateurs cardiaques) ou les systèmes électroniques implantables contre-indiquent cet examen au risque d’être déréglés.
Tout corps étranger métallique que vous pourriez avoir dans votre corps pourrait gêner la réalisation de l’examen ou présenter un risque s’il venait à se déplacer (éclat de métal dans les yeux). Ce risque est éliminé par l’interrogatoire rigoureux pratiqué lors de la prise de votre rendez-vous.
 a
Une perfusion pour injecter le produit de contraste est parfois mise en place. Elle n’est pas plus douloureuse qu’une prise de sang. Des réactions « allergiques » au produit de contraste sont possibles mais exceptionnelles et généralement sans gravité.
La grossesse n’est pas une contre-indication à l’IRM. Cependant on évitera de principe de réaliser une IRM au cours du premier trimestre d’une grossesse sauf en cas de nécessité absolue. Il ne sera pas fait dans ce cas d’injection intra veineuse de produit de contraste.
irm crane
L’IRM est un examen qui exige une respiration douce et une immobilité parfaite. Aucune préparation n’est nécessaire. Vous n’avez pas besoin d’être à jeun la plupart du temps.
C’est un examen strictement indolore, un peu long et … bruyant. Un casque antibruit vous sera systématiquement posé.
Les patients claustrophobes peuvent ressentir une impression d’enfermement mais le tunnel d’examen n’est pas fermé et beaucoup plus court sur les machines les plus récentes.
Menu