OSTEODENSITOMETRIE

Ostéoporose et Densitomètrie osseuse

L’ostéoporose est une maladie qui se traduit par une fragilisation progressive des os. L’os devient poreux.
La décalcification est un phénomène normal, progressif au cours de la vie à partir de l’âge adulte. L’ostéoporose est une décalcification excessive qui se fait de façon insidieuse, sans symptôme, jusqu’à l’apparition d’une fracture. C’est pour cela qu’on l’appelle la ” maladie silencieuse “. Elle concerne environ 30% des femmes ménopausées, 40% des femmes de plus de 65 ans et 70% de plus de 80ans.

La densitométrie osseuse (par absorptiométrie bi-photonique) sert à mesurer la masse de calcium encore présente dans les os. Les mesures se font le plus souvent à la hanche, à la colonne vertébrale, voire au poignet, sièges électifs de fragilisation osseuse et donc de fractures. C’est un examen strictement indolore et inoffensif, sans contre-indication. Le lit ne bouge pas. Vous restez donc immobile. C’est le tube électronique qui se déplace et ” balaye ” la région que l’on souhaite examiner.

La mesure de densité est exprimée en g/cm2 et est comparée à la moyenne des valeurs mesurées au même âge dans la population générale (appelés Z et T-score).

Le seuil de l’ostéoporose se situe à 2,5 déviations standard en dessous de la densité osseuse moyenne mesurée chez l’adulte jeune, selon la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Le risque de fracture est significatif au-delà de ce seuil.

La maladie augmentant considérablement le risque de fractures. Environ 350 000 nouvelles fractures dues à l’ostéoporose sont recensées chaque année.

Menu